Étude Ipsos pour PayPal sur les achats sur mobile :
 
#E-commerce : Le commerce mobile, nouveau levier de croissance mondiale, doit encore convaincre les consommateurs en France
 
(Étude Ipsos pour PayPal[1] sur les achats sur mobile : Mobile, confiance & achat social en tête de liste)
 
 
Paris, le 5 novembre 2019 – Une étude réalisée par Ipsos s’intéresse aux dernières tendances du e-commerce sur mobile (mCommerce). Elle démontre que le mCommerce est en pleine croissance, s’affirmant comme le nouveau levier de croissance pour les commerçants français qui ont entamé une vraie démarche de transformation. Pour autant, on note encore côté consommateurs, des réticences plus fortes par rapport au marché mondial à adopter cet outil de paiement. 
 
 
Si seulement 28 % des consommateurs français préfèrent payer avec leur mobile…
Bien que 57 % des consommateurs Français interrogés utilisent leurs appareils mobiles pour acheter ou payer en ligne, ils sont seulement 28 % à désigner ce dernier comme leur support de paiement ou d’achat préféré. Un chiffre nettement inférieur aux standards internationaux où en moyenne 43 % des consommateurs considèrent le mobile comme leur moyen de paiement et d’achat favori. 
 
…La large majorité des marchands s’engagent sur cette nouvelle opportunité de croissance 
Contrairement à la demande, l’étude révèle que les entreprises françaises ont pleinement intégré les enjeux du mCommerce. Elles sont 65 % à avoir optimisé leur site pour les paiements mobiles, soit 2 points de plus que la moyenne mondiale. Si l’on écoute ces commerçants, on note qu’en moyenne aujourd’hui, ils réalisent 4 ventes en ligne sur 10 via le mobile. 
 
« Le commerce mobile est un fort levier de croissance pour le e-commerce mondial. On voit clairement s’imposer la volonté des commerçants d’accélérer les investissements pour innover et convaincre leurs clients à adopter ce nouvel usage de paiement aussi simple et agile que sécurisé », souligne Damien Perillat, Directeur Général de PayPal pour l’Europe de l’Ouest.
 
La sécurité des transactions est la principale condition à l’adoption du mCommerce par les consommateurs en France comme dans les pays anglo-saxons…
La sécurité et la confiance sont des considérations importantes dans les décisions d'achat et le paiement via téléphone mobile ne fait pas exception. Ainsi, plus d’un consommateur français sur deux (51 % des sondés) explique qu’il éviterait le commerce mobile pour des raisons de sécurité. Il est clair qu’il reste un travail de pédagogie et de réassurance puisque d’autres marchés sont plus matures sur cet usage. L’étude souligne que c’est au Japon que cette préoccupation est la moins présente, ne concernant que 28 % des consommateurs locaux. A l’inverse, ce sont les pays anglo-saxons qui s’affirment comme les marchés les plus sensibles aux enjeux de sécurité lors d’un achat sur mobile. 64 % des consommateurs au Royaume-Uni, 63 % en Australie et 58 % aux États-Unis en effet n’adopteraient pas ce type d’usage pour des enjeux de sécurité de transactions. 
 
… et c’est aussi le premier enjeu des commerçants français dans leur démarche d’adoption. 
Si les entreprises françaises ont entamé leur transformation vers le paiement mobile, les marchands restent avant tout concentrés sur la sécurité de leur système informatique et technologique. En effet, un tiers des marchands interrogés en France le désignent comme l’enjeu principal pour leur développement. Et 18 % d’entre eux considèrent les risques pour les données de leur entreprise comme un obstacle à l'optimisation du commerce mobile.
Cet enjeu est primordial pour la croissance du secteur. On note ainsi que lorsque le Mcommerce devient la priorité des commerçants, il en résulte moins de paniers d’achats abandonnés et jusqu'à 20 % de chiffre d'affaires en plus pour chaque commerçant à l’échelle mondiale. 
 
 
Et demain, le commerce via les réseaux sociaux : Un nouvel usage qui se développe en France et doit faire ses preuves auprès des consommateurs. 
Nouvel usage digital par excellence sur ce marché, les réseaux sociaux commencent à s’affirmer comme les nouveaux supports pour faire du shopping en ligne. Cette innovation d’usage convainc les marchands français qui sont 41 % à l’adopter contre seulement 35 % au niveau mondial. Les consommateurs français en revanche sont un peu plus frileux puisque seulement 21 % d’entre eux achètent déjà via leurs réseaux sociaux contre 30 % au niveau mondial. 
Le podium des types de réseaux sociaux les plus fréquemment utilisées en France est occupé dans l’ordre par Facebook, Instagram et Snapchat. Facebook affirme sa domination avec 14 % du commerce mobile via les réseaux sociaux en France.
 
Il faut aussi noter dans cette étude les trois tendances suivantes :
§Le mode de paiement est la clé de la confiance du Mcommerce. 
La principale raison de l'abandon de l'achat sur téléphone provient du fait que les commerçants n'offrent pas la méthode de paiement préférée de leurs clients. En fait, 21 % des consommateurs interrogés dans le monde ont abandonné un achat parce que leur mode de paiement préféré n'était pas disponibleLes modes de paiement les plus utilisés pour le Mcommerce sont PayPal avec une moyenne de 53 % au niveau mondial devant la carte de crédit, citée en seconde position par 44 % des consommateurs sondés. 
 
§Les expériences en magasin deviennent mobiles : 87 % des commerçants en physique ont adopté les ventes par paiement sans contact et la moitié de ces transactions se font déjà via un smartphone au niveau mondial. L'Inde est en tête en matière d'achats sans contact en magasin puisque 98 % des commerçants indiens interrogés ont déjà accepté un paiement via un smartphone ou un autre outil mobile au cours des 6 derniers mois. 
 
§Les femmes en tête dans l'adoption du commerce mobile : Les femmes sont en avance sur les hommes dans l'adoption du commerce sur mobile. 48 % d’entre elles préfèrent faire leurs achats en ligne via un appareil mobile alors que ce chiffre ne dépasse pas les 39 % chez les hommes au niveau mondial. 
 
 
 
[1]Source :  Pour PayPal, Ipsos a interrogé un échantillon d'environ 2000 (22 000 au total) consommateurs (âgés de 18 à 74 ans) possédant ou utilisant un smartphone et environ 300 à 500 (4602 au total) influenceurs ou décideurs commerciaux qui vendent ou effectuent des paiements en ligne à des consommateurs (et entreprises) dans 11 pays (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne, Australie, Inde, Japon, États-Unis, Mexique et Brésil). Les entrevues ont été réalisées en ligne entre le 23 juillet et le 25 août 2019. Les données ont été pondérées en Australie en fonction de l'âge et du revenu afin de reproduire l'étude menée précédemment. Aucune autre pondération n'a été appliquée.
 

PayPal France  

 
Restez informé

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités par e-mail.

Abonnez-vous