Maintenir votre activité en cette période de Covid-19

PayPal est à l'avant-garde de la révolution numérique des paiements depuis plus de 20 ans. Au cours de cette période, nous avons parlé et travaillé avec des milliers de chefs d'entreprises de toutes tailles pour comprendre leurs priorités et leurs préoccupations. Aujourd'hui, nous voulons les rassurer sur le fait que, face à l'un des plus grands défis auxquels notre économie et notre société ont été confrontées ces dernières années, PayPal s'engage toujours à vous soutenir et à vous aider à réussir.

Nous espérons soutenir votre entreprise dans la mesure du possible, notamment en partageant les informations que vous pourriez trouver utiles. Vous trouverez ci-dessous un rappel des services pouvant être particulièrement utiles actuellement, ainsi qu’un récapitulatif des dispositifs mis en place par le gouvernement français pour vous aider à naviguer dans cet environnement difficile et faciliter la gestion de votre entreprise.

Optez pour la facturation numérique :

Une solution de facturation numérique vous permet d’économiser de l’argent sur les frais d’expédition et d’envoyer des factures immédiatement. Ainsi, vous pouvez facturer votre client dès que vous avez rempli votre part du contrat. Plus important encore, la facturation numérique peut aider vos clients à vous payer plus rapidement grâce aux options de paiement en ligne1.

Pensez au rééchelonnement de vos crédits bancaires :

Face à l’épidémie de COVID-19, le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises . La médiation du crédit est l’un de ces dispositifs qui a pour objectif de venir en aide aux entreprises rencontrant des difficultés avec un ou plusieurs établissements financiers (banques, crédit bailleurs, sociétés d'affacturage, assureurs-crédit, etc.) Vous pouvez saisir le médiateur du crédit sur leur site internet.

Suivant la saisine, le médiateur vous contacte très rapidement, vérifie la recevabilité de votre demande, et définit un schéma d’action avec vous. Il saisit les banques concernées.

Bénéficiez des délais de paiement d'échéances sociales et/ou fiscales :

Les entreprises en difficulté pour le paiement de leurs impositions à la suite du COVID-19 peuvent demander à bénéficier d'un délai de paiement ou d'une remise d'impôt direct. Pour ces démarches, le ministère de l’action et des comptes publics met à disposition un modèle de demande simplifiée.

Bénéficiez d'une remise d'impôts directs :

Si votre entreprise est confrontée à des difficultés de paiement liées au virus, vous pouvez solliciter auprès du comptable public un plan de règlement afin d’étaler ou reporter le paiement de votre dette fiscale. Si ces difficultés ne peuvent pas être résorbées par un tel plan, vous pouvez solliciter, dans les situations les plus difficiles, une remise des impôts directs. Le bénéfice de ces mesures gracieuses est soumis à un examen individualisé des demandes tenant compte de la situation et des difficultés financières des entreprises. Vous pouvez télécharger le formulaire de demande de remise gracieuse sur le site impots.gouv.fr

Le dispositif de chômage partiel simplifié

Afin d’accompagner les entreprises et leurs salariés devant réduire ou suspendre leur activité, le gouvernement a simplifié le dispositif de chômage partiel. Le ministère du Travail a mis en place un site dédié pour déposer les demandes d’activité partielle en ligne. Dans ce dispositif, l’entreprise verse une indemnité égale à 70% du salaire brut à ses salariés et est intégralement remboursée par l’État, pour les salaires jusqu’à 6 927 euros bruts mensuels. Les salariés au SMIC ou moins sont indemnisés à 100%.

Renseignez-vous sur votre éligibilité au fond de solidarité :

L’État et les Régions ont mis en place un fonds de solidarité pour aider les petites entreprises les plus touchées par la crise. Les intercommunalités et les grandes entreprises pourront contribuer au financement du fonds. Les compagnies d’assurance ont déjà annoncé une contribution de 200 millions d’euros. Cette aide pouvant aller jusqu’à 1 500 €, les TPE, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales est destinée aux entreprises de 10 salariés au plus, qui font moins d’1 million d’euros de chiffre d’affaires ainsi qu’un bénéfice annuel imposable inférieur à 60 000 euros et qui :

  • Subissent une interdiction d’accueil du public même s’il y a une activité résiduelle telle que la vente à emporter, la livraison et les retraits de commandes, « room service » ;
  • Ou qui connaissent une perte de chiffre d'affaires d’au moins 50 % au mois de mars 2020 par rapport au mois de mars 2019.

Cet article ne constitue pas un conseil financier, commercial ou fiscal. Faites toujours vos propres recherches lorsque vous prenez des décisions concernant votre entreprise ou des questions financières personnelles

Tous les liens et informations sont exacts au moment de la rédaction (8 avril 2020)

Vous recherchez des articles ? Cliquez ici pour parcourir les archives.

Media Room